1 200 logements neufs dans l’écoquartier Rive Gauche de Montpellier

14
05/2019

Sur 9 hectares, au cœur de Port Marianne à Montpellier, l’écoquartier Rive Gauche doit accueillir 1 200 nouveaux logements neufs, au pied de la ligne 3 du tramway montpelliérain. Présentation.

logement neuf écologique Rive Gauche Montpellier
L'écoquartier Rive Gauche de Montpellier doit accueillir 1200 logements neufs écologiques, le long du Lez.
La pose de la première pierre de la future école primaire Joan Miró, qui ouvrira ses portes à la rentrée 2020, marque une nouvelle étape pour l’écoquartier Rive Gauche à Montpellier. Partie intégrante du quartier Port Marianne, l’écoquartier Rive Gauche, créé sous forme d'une Zone d'Aménagement Concerté, ZAC de 9 hectares, est un secteur à fort enjeu pour la capitale du Languedoc. 
Dressé entre le Lez et l’avenue Raymond Dugrand, le quartier bénéficie de la proximité des grands équipements avec, à deux pas, l’Hôtel de Ville conçu par Jean Nouvel et François Fontès, le centre d’affaires de la place Pablo Picasso et les commerces des avenues Raymond Dugrand et Théroigne de Méricourt.
Lieu emblématique du redéploiement urbain de la ville vers l’est et le sud de son territoire, l’écoquartier Rive Gauche de Montpellier offre un important niveau de services : commerces, services de proximité et autres multiples attraits accessibles à pied et à vélo ou en empruntant la ligne 3 de tramway qui dessert directement le quartier par la station Pablo Picasso.

Mix entre logements neufs écologiques et activités sur l’écoquartier Rive Gauche


A terme, verront le jour 1 200 logements neufs, dont trois-quarts de logements en accession libre, 33 000 m² de commerces et bureaux en bordure de l’avenue Raymond Dugrand, 6 500 m² dédiés aux équipements publics, dont cette nouvelle école de 15 classes pour 450 écoliers. La construction de cette quatrième école primaire, après celles de Michel de l’Hospital, Chengdu et Malraux, répond ainsi à une forte poussée démographique sur ce secteur.
Tourre Sanchis Architecture et Urbanisme durables, architecte de l’ensemble de l’écoquartier Rive Gauche, et aussi de l’école Joan Miró a imaginé un écoquartier entre activité, culture et modernité, entre nature et architecture actuelle avec des espaces verts pénétrants en cœur d’îlot, créant au bas des habitations des cheminements piétons et une aération naturelle. De quoi proposer aux futurs résidents un nouvel art de vivre contemporain. 
Pour cela, l’écoquartier Rive Gauche de Montpellier met l’accent sur une meilleure exploitation des franges urbaines et paysagères : relation avec le centre-ville, les quartiers environnants et les milieux naturels, sans oublier une approche sociétale où toutes les populations profitent d’une belle qualité de vie.

Approche bioclimatique pour les immeubles neufs de l’écoquartier


Autres particularités du quartier écologique : une meilleure approche environnementale des écosystèmes vivants pour reconquérir la biodiversité en ville via les paysages et espaces verts. La priorité est aussi donnée aux modes de déplacements les moins polluants, avec une approche bioclimatique des bâtiments neufs, l’utilisation des énergies renouvelables, la gestion des eaux pluviales d’orages, le traitement des déchets lors de la construction de l'écoquartier puis à l’usage. Exemple une charte de chantier à faible impact environnemental a été signée par chaque entreprise intervenant lors des travaux de cette nouvelle école.
« Contemporain et écoresponsable, le quartier Rive Gauche - Port Marianne est l’aboutissement de ce que doit être un nouveau quartier de Montpellier : un espace où vie familiale et vie active s’accordent parfaitement », résume Philippe Saurel, maire de Montpellier.
Par Rédaction

Retour à la liste d'actualites

bot