200 logements neufs dans l’écoquartier de l’Arboretum à Moissy-Cramayel

24
05/2018

La commercialisation démarre pour 200 nouveaux logements de l’écoquartier de l’Arboretum à Moissy-Cramayel, sur le périmètre de l’EPA Sénart, en Seine-et-Marne, après une élaboration inédite. Explications.

écoquartier Arboretum Chanteloup Moissy Cramayel
La commercialisation de 200 nouveaux logements dans l'écoquartier de l'Arboretum de Moissy-Cramayel en Seine-et-Marne est lancée. © EPA Sénart
Sur presque 2 400 logements neufs au total, est lancée la commercialisation de 200 nouveaux logements neufs de l’écoquartier de l’Arboretum de Chanteloup, à Moissy-Cramayel, sur le périmètre de l’EPA Sénart, en Seine-et-Marne. Une nouvelle phase complètement inédite puisqu’elle fait l’objet d’une procédure collaborative et concertée entre l’EPA Sénart, la commune et 7 promoteurs immobiliers.

2 400 logements neufs écologique à terme


Avec donc 2 400 logements neufs programmés à terme à 35 km au sud-est de Paris, il générera une augmentation d’environ un tiers de la population communale. À ce jour, 175 logements ont déjà été déjà livrés par Nexity. La nouvelle phase de développement qui totalise 457 logements, a donc fait l’objet d’un projet concerté entre l’EPA Sénart et 7 promoteurs : Altarea Cogedim, European Homes, L’immobilière d’Ile-de-France, Sully Promotion, Artenova Immobilier, Nafilyan & Partners et Saint-Agne Immobilier.
Concrètement, il s’agit pour l’Établissement Public d’Aménagement Sénart de créer une politique volontariste visant à penser la production de logements « autrement », en faisant « évoluer les façons de travailler avec les opérateurs privés », explique Aude Debreil, directrice générale de l’EPA Sénart, « la conception d’un macro-lot sur lequel opèrent 7 promoteurs, leurs architectes et paysagistes et mettant en œuvre une diversité des architectures, des produits dans le respect d’une écriture commune, était un véritable défi. Cette approche a transformé les relations de concurrence habituelles en de véritables relations d’échanges et de coopérations ».
Parmi les objectifs sur ce macro-lot, on trouve aussi l’ambition de proposer une offre résidentielle diversifiée mêlant logements en accession, sociaux, collectifs, intermédiaires et maisons individuelles ; mais aussi de nouvelles formes d’habitat réconciliant les aspirations d’espace inhérentes au logement individuel et l’optimisation du foncier. A noter que deux tiers des 2 400 logements neufs seront construits en collectif, 13 % en intermédiaire et 22 % en individuel.

457 logements neufs sur un même macro-lot


Le lancement commercial de ces 200 premiers logements sur 457 se fera dans le cadre d’un village de vente réunissant les promoteurs de la phase 1 : Altarea Cogedim, European Homes, L’immobilière d’Ile-de-France et Sully Promotion. Dès 2019, la seconde phase sera lancée par les promoteurs Artenova Immobilier, Nafilyan & Partners et Saint-Agne Immobilier. L’objectif est de livrer entre 150 et 200 logements neufs par an, afin d’adapter le rythme de production à la capacité d’absorption du marché.Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

bot