De l’urbanisme transitoire durable pour l’écoquartier Woodi de Melun

18
06/2019

A Melun en région parisienne, Crédit Agricole Immobilier a semé 10 hectares de chanvre en attendant la construction des 2 700 logements neufs à énergie positive de l’écoquartier Woodi. Retour sur cet urbanisme transitoire durable unique.

logement neuf écologique Melun
En attendant la troisième phase de l'écoquartier Woodi à Melun, 10 ha de chanvre ont été plantés en termes d'urbanisme transitoire. © Ecoquartier Woodi / Melun / Crédit Agricole Immobilier
L’urbanisme transitoire est à la mode ; mais à Melun et plus précisément dans l’écoquartier Woodi, il est même « durable ». En attendant la construction des 2 700 logements neufs à énergie positive, ce sont 10 hectares de chanvre qui ont été semés ! Woodi avec comme le slogan « le quartier qui prend soin de vous », lauréat de l'Appel à Manifestation d’Intérêt « Soutien aux initiatives d'urbanisme transitoire » de la région Ile-de-France, a créé l’événement avec la mise en culture de 10 hectares de chanvre sur des terres en attente de construction.
Crédit Agricole Immobilier et son partenaire Loticis, co-aménageurs de l'écoquartier Woodi avaient déjà démarré cette initiative dès 2018 sur 1,5 hectare et qui porte désormais, et jusqu’en 2022, sur 10 hectares de terre en attente d'aménagement et de construction. De quoi redonner une utilité environnementale et économique avant le démarrage des travaux sur cette parcelle prévus de 2023 à 2026. Ce programme d’urbanisme transitoire sur l’écoquartier Woodi de Melun, doit permettre de réinventer la ville de demain.

Du chanvre en attendant de l’immobilier neuf durable à Melun

 
Bénéfique pour le sol et la biodiversité, le chanvre ne nécessite aucun traitement pour sa culture, ne génère aucun déchet dans sa transformation et participe à réduire les gaz à effet de serre. Une culture en phase avec les valeurs de Woodi et dont les applications industrielles sont nombreuses : l’alimentation : un super aliment, sain et nutritif, la plasturgie / biomasse pour les matières plastiques, huiles…, un textile sain, quasiment inusable, résistant à l’humidité et aux UV, la beauté et les cosmétiques avec son huile riche en nutriments et minéraux...
A l’initiative de Woodi et de ses 10 hectares de culture de chanvre, c’est toute une filière de la bioéconomie qui s’anime grâce à l’implication du collectif « Planète Chanvre », de l’interprofession « Construire en chanvre en Ile de France », de Fidamuris entreprise d'économie sociale en réinsertion, sans oublier les établissements scolaires de la ville de Melun pour l’animation d’un parcours pédagogique sur la culture du chanvre.
Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

bot