Ecohabitat : où en est l’écoconstruction neuve certifiée en France ?

16
07/2019

Au terme du deuxième trimestre 2019, plusieurs caps symboliques ont été franchis pour l’écohabitat neuf certifié, d’après l’observatoire Effinergie. De quoi tendre vers de l’immobilier neuf à énergie positive de la future réglementation environnementale. Explications.

écoconstruction neuve certifiée France
Si la rénovation BBC certifiée est en recul, la construction neuve à énergie positive labellisée continue de faire son chemin chez les promoteurs. © Stocklib
En route vers l’immobilier neuf à énergie positive, c’est-à-dire des bâtiments neufs qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Ce sera la base de la future réglementation environnementale attendue pour 2020 et de plus en plus d’opérations résidentielles entament les démarches de certification vers cet objectif durable.
Ainsi, selon le collectif Effinergie, au premier semestre 2019, 4 864 logements, soit 107 bâtiments, sont concernés par un label Effinergie 2017 dans le secteur résidentiel. Ces projets, visent l’obtention du label BBC Effinergie 2017 ou Bepos Effinergie 2017, labels principalement attribués aux logements collectifs dans 62 % des opérations. 
Sur le second trimestre 2019, 15 nouvelles opérations se sont engagées dans un label Effinergie 2017 dans le secteur résidentiel. Elles concernent une maison individuelle à Breuil-sur-Magne, 5 opérations de logements groupés et 9 opérations de logements neufs en collectif. A ce jour, 9 projets ont été certifiés sur le territoire national dont une maison individuelle sur la commune d’Echillais lors du dernier trimestre.


100 programmes neufs en BEPOS Effinergie 2013


Autre label certifiant l’immobilier neuf à énergie positive : le label Bepos Effinergie 2013. Un label qui vient de passer la barre symbolique des 100 opérations résidentielles. Des opérations regroupent 3 080 logements neufs en cours de labellisation Bepos Effinergie 2013. 61 % de ces bâtiments sont des logements collectifs et 15 % sont des logements groupés.  Ils sont situés sur l’ensemble du territoire national avec des disparités géographiques suivant l’usage du bâtiment. 
Précisément, sur le second trimestre 2019, 2 nouvelles demandes de labels Bepos Effinergie 2013 ont été déposées pour deux programmes de logements collectifs situés à Lagrune sur Mer, soit 12 logements neufs et à Noisy le Grand pour 69 logements écologiques.


Du logement neuf proposant une RT 2012 améliorée 


En attendant l’immobilier neuf à énergie positive, certains promoteurs font le choix de proposer de l’immobilier neuf plus performant que l’actuelle réglementation thermique en vigueur, la RT 2012. Ainsi, près de 60 000 logements neufs sont concernés par un label Effinergie+. Il est essentiellement porté par des opérations de logements collectifs. Cela représente 56 172 appartements neufs, soit trois-quarts des opérations Effinergie+. 70 % de ces projets de logements collectifs sont construits en Région Ile de France alors que 68 % des maisons individuelles en secteur diffus sont présentes sur un quart Sud-Ouest de la France en Nouvelle Aquitaine et Occitanie. 
Une baisse du nombre des demandes, principalement en logements collectifs, a été enregistrée sur le premier semestre 2019 par rapport à 2018. Sur le dernier trimestre, seules quatre nouvelles opérations de logements groupés, soit 86 logements neufs au total et 22 opérations de logements collectifs représentant près de 1 560 logements, ont déposé une demande de certification. 
En parallèle, 12 opérations ont été certifiées en phase conception. Il s’agit d’une opération de 24 logements groupés à Puymoyen et de 11 opérations de logements collectifs.
Par Vincent Durand

Retour à la liste d'actualites

bot