Phase deux enclenchée pour l’écoquartier Eau Vive de Lieusaint

25
09/2019

La deuxième phase de l’écoquartier de l’Eau Vive à Lieusaint en Seine-et-Marne est officiellement lancée avec la commercialisation de trois programmes neufs. Présentation.

Après les 1 550 logements neufs de la phase 1, une nouvelle phase de commercialisation débute dans l'écoquartier Eau Vive de Lieusaint. © Ecoquartier Eau Vive / Lieusaint / EPA Sénart
Dans cet écoquartier de Seine-et-Marne, lauréat du label francilien « 100 quartiers urbains et écologiques » en 2019, l’EPA Sénart annonce le démarrage de la commercialisation de la deuxième phase du quartier écologique de l’Eau Vive à Lieusaint. Cette nouvelle phase comprend déjà trois résidences neuves commercialisées par les promoteurs Quartus, Legendre Immobilier et Kaufman & Broad. 

Trois programmes neufs écologiques à Lieusaint


Ces trois premières opérations immobilières ont l’ambition, selon l’établissement public d’aménagement, d’illustrer le modèle de « périurbain durable », principe structurant de l’action de l’EPA Sénart pour le développement de l’offre résidentielle de son territoire. « Pour cette opération, emblématique puisqu’elle porte sur la réhabilitation d’une ancienne friche industrielle, nous avons privilégié une approche de co-construction, associant autour de l’EPA Sénart l’ensemble des parties prenantes : promoteurs, architectes, bureaux d’études et paysagistes. Avec ce nouveau quartier, nous tenions à recréer une continuité entre le bâti et le paysage : connecté au tissu urbain, l’écoquartier de l’Eau Vive s’inscrit aussi en harmonie avec les espaces naturels environnants », explique Isabelle Menu, urbaniste et architecte, coordinatrice de la deuxième phase d’aménagement de l’écoquartier.

2 000 logements neufs à Lieusaint à terme


Proche de la gare RER D Lieusaint-Moissy, du centre-ville et de ses commerces, équipements publics et établissements scolaires, desservi par le T Zen et à 5 minutes du Carré Sénart, l’écoquartier de l’Eau Vive va compter à terme 2 000 logements neufs sur 139 hectares, ainsi que 25 000 m² de bureaux programmés, 2 200 m² de commerces et services réalisés ou en cours, deux groupes scolaires. 
Après les 1 550 logements de la première phase, la seconde phase du développement de l’écoquartier de l’Eau Vive porte sur environ 500 logements à terme ; des promesses de vente ayant été signées avec déjà cinq promoteurs en décembre 2018.

248 appartements neufs en commercialisation


Les trois premières opérations immobilières de cette phase 2 doivent permettre de construire 248 appartements neufs. Ainsi, Quartus, avec Kanopia Architectures, a imaginé le programme neuf Qadence autour d’une place arborée offrant jardin partagé, terrain de pétanque et espace barbecue. Ici, des toitures terrasses alterneront avec des toitures en pente, avec des façades faisant la part belle à la brique et l’enduit. La résidence comprenant 80 appartements neufs, du deux au cinq-pièces, affiche des performances énergétiques de niveau RT 2012 - 20 %, avec label NF HQE. 
Deuxième programme neuf en début de commercialisation à Lieusaint : la résidence « Natureva » de Kaufman & Broad et l’Atelier Herbez Architectes. Cet ensemble immobilier propose 84 appartements neufs, également du deux au cinq-pièces, tous connectés et connectables et s’ouvrant sur des espaces extérieurs variés. Des terrasses plein ciel, des balcons, des loggias voire des jardins privatifs permettront aux habitants de profiter du cadre champêtre et bucolique de l’écoquartier et d’un cœur d’îlot pensé pour valoriser la biodiversité locale. Labellisée NF Habitat, la résidence « Natureva » répondra aussi aux exigences de la RT 2012-20 %.
Enfin, le promoteur Legendre Immobilier, avec Landscale Architecture, commercialise « Aqua Verde », 84 logements neufs, du studio au cinq-pièces, pourvus de loggias, terrasses, balcons et jardins privatifs, ainsi que deux villas avec terrasses en toiture. La répartition dans trois bâtiments offre une quadruple exposition pour un ensoleillement et un confort thermique optimaux dans les logements neufs. A cela, s’ajoute l’installation d’une centrale solaire en toiture, des espaces verts à la biodiversité étudiée, un système écologique innovant de gestion des eaux pluviales, et la possibilité de mettre en place des points de recharge pour véhicules électriques sur une majorité des places de stationnement. Là encore, les performances énergétiques des logements seront supérieures de 20 % au standard de la réglementation thermique 2012.
Par Céline Coletto

Retour à la liste d'actualites

bot