Synergie réussie pour tout un écoquartier d’Issy-les-Moulineaux

03
04/2019

Lancé en 2012, le quartier Fort d’Issy, Issy-les-Moulineaux dans les Hauts-de-Seine a réussi son pari, unique en France : réunir les synergies de tout un écoquartier pour consommer moins. Bilan maintenant que le projet se termine.

écoquartier Issy les Moulineaux
L'écoquartier Fort d'Issy, à Issy-les-Moulineaux est le premier quartier Smart Grid de France, réduisant la consommation d'énergie de 2000 logements. © Ph. Guignard / Bouygues Immobilier
IssyGrid, c’est le nom donné à ce projet un peu fou de mettre en place des synergies à l’échelle d’un quartier entier pour optimiser sa consommation énergétique. Ça se passe à Issy-les-Moulineaux en région parisienne. Une dizaine d’acteurs industriels comme EDF, Bouygues Telecom, Schneider Electric, Microsoft ; mais aussi des start-ups et PME, sans oublier Bouygues Immobilier et la ville d’Issy-les-Moulineaux se sont unis. 

2 000 logements neufs écologiques et connectés


Objectif ? Faire d’Issy-les-Moulineaux le modèle français du smart grid afin de pouvoir étendre ce nouveau modèle énergétique urbain à d’autres échelles et sur d’autres territoires à terme. Il s’agissait donc de créer un smart grid fonctionnel et performant, c’est-à-dire un quartier dont les différents réseaux énergétiques sont connectés afin d’en optimiser la consommation. Aujourd’hui, bientôt 7 années après son lancement, IssyGrid couvre quelques 2000 logements, 160 000 m² de bureaux, la gare RER d’Issy et les installations électriques publiques.
Désormais quatorze systèmes d’information interconnectés, deux systèmes de stockage d’énergie et trois sites de production photovoltaïque ont vu le jour pour monitorer la consommation d’énergie du quartier. En parallèle, ont eu lieu d’importants travaux liés à la confidentialité des données, en collaboration avec la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, la CNIL. IssyGrid est ainsi le premier smart grid français à obtenir une garantie de confidentialité sur les données des usagers, soit quelque 5 000 habitants et 10 000 salariés.
Concrètement, l’éclairage public de trois rues est entièrement pris en charge par le réseau, des réverbères connectés dotés de détecteur de présence et programmés permettent de réduire leur éclairage de 30 % la nuit ; trois installations photovoltaïques et un système de prévision de l’énergie photovoltaïque ont été créés ; sur les 2 000 logements de l’écoquartier, 861 sont équipés de compteurs communicants.

Un écoquartier de Nanterre bientôt concerné


Le savoir-faire acquis à Issy-les-Moulineaux sera maintenant réutilisé pour la conception d’autres futurs quartiers à énergie positive, comme à « Issy Cœur de Ville » qui sera le troisième écoquartier de la commune après celui du Fort et des Bords-de-Seine, mais aussi à Nanterre où est lancé un écoquartier de 70 000 m² avec un smart grid axé autour de la chaleur. 
En effet, les nouvelles applications mises en place à Fort d’Issy permettent maintenant d’envisager une ville de demain, plus connectée, plus intégrée, avec une forte notion de service à l’usager. De quoi reproduire l’expérience ailleurs.
Par Vincent Durand

Retour à la liste d'actualites

bot